Les bleuets

J’ai eu la chance récemment de goûter à un thé vert aux bleuets sauvages, venant tout droit du Québec! J’aime ce mélange de l’amertume du thé vert et la douceur du bleuet. Riche en goût et formidable mélange d’antioxydants.

Qu’ils soient sauvages ou cultivés, frais, congelés ou en jus, ces beaux fruits bleus sont particulièrement riches en vitamine C. Champion des antioxydants, parmi une vingtaine de fruits, le bleuet se classe  premier pour sa capacité antioxydante. Suivent de près la canneberge, la mûre, la framboise et la fraise. N’hésitez pas à colorer vos assiettes de ce petit fruit afin d’aider votre organisme à combattre les radicaux libres. Le bleuet sauvage aurait une capacité antioxydante encore plus élevée que le bleuet cultivé. Les flavonoïdes sont les antioxydants les plus puissants du bleuet, permettant de prévenir l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et de diverses maladies chroniques.

Bleuet sauvage : Au Québec, la cueillette du fruit sauvage continue de se pratiquer à grande échelle dans les secteurs où l’on a récemment effectué des coupes forestières ou qui ont été incendiés. Les cueilleurs couchent en forêt, sous la tente ou dans des abris temporaires. Souvent, des familles entières se livrent à cette activité pendant tout un mois. Le bleuet est l’une des rares baies sauvages.

Pour faire le plein d’antioxydants grâce aux bleuets, allez visiter les quelques idées de recettes…

 

 

Ce contenu a été publié dans Informations diététiques/Actualités diététiques, Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.